18 mai 2006

L'Inde me donne l'envie d'avoir envie (pensée émue pour le néo belge au passage...)

Bonsoir à tous,

Vous excuserez ce silence prolongé, mais nous vivons des temps mouvementés ici... L'électricité et l'eau courante se sont faites discrètes ces derniers temps et c'est là qu'interviennent les paroles de notre cher Johnny.
Je m'explique, on pourrait appeler ça : l'Inde ou comment aprécier toutes les choses qu'on ne remarque plus tant elles nous semblent normales !
Eh oui, le courant ça saute et l'eau ça s'épuise... On l'avait presque oublié ! Alors, on sort les bougies, on dégouline sans clim' ni ventilo, on remue comme un vers à la recherche du sommeil du juste (histoire de perdre quelques litres d'eau en plus et cette source là, bizarrement, semble intarissable), on manipule vingt fois de suite les robinets pour constater pour la énième fois que non, toujours pas la moindre petite goutte, on prend son mal en patience ou, au bord de la crise de nerfs (les 45°c ambiants aidants), on téléphone aux uns et aux autres pour savoir qui a la chance d'avoir du courant et donc, par là même, la chance de nous voir débarquer pour le diner (car faire cuire des pâtes dans le noir se résume généralement à une bonne brûlure et à un diner collant parce que trop cuit) !
Quelle horreur me direz-vous, c'est pire que Kohlanta Defence Colony..
Et moi de vous répondre: en voilà des souvenirs qui sont bons( sisi, j' vous le jure, on a quand même bien rigolé) !

P.S. : au fait, quand est-ce que vous venez nous rendre visite? :p

Posté par AbFabInDefCo à 22:38 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur L'Inde me donne l'envie d'avoir envie (pensée émue pour le néo belge au passage...)

    hello my friend

    hello poulette, ça fait plaisir d'avoir de tes nouvelles (et du coup de vos nouvelles), à Paris pas besoin de tourner les robinets pour avoir de l'eau : elle tombe toute seule du très haut. coté chaleur on n'a pas à se plaindre : Marco se charge du micro climat dans les toilettes en faisant marcher le sèche-mains 24h/24!, n'oubliez-pas d'aller sur le blog de Francis pour prendre aussi de nos nouvelles (entre 2 coupure d'électroc) : http://francislabutte.blogsome.com .
    Bon et bien je vous laisse là les Barbananas, bisoutes de Panam', le vieux naz' à toujours les nibards qui tombent et la brioche qui dégouline.
    kénavo, comme on dit chez vous. Barba-ra

    Posté par bara, 21 mai 2006 à 23:08 | | Répondre
Nouveau commentaire